APAVE - Bernard DUPREZ

10/05/2016

head-page-rencontre APAVE BERNARD DUPREZ

 

Créée en 1867 par des chefs d'entreprise majoritairement industriels, il s'agit de l'Association des Propriétaires d'Appareils à Vapeurs et Electriques. Son objectif était et reste toujours de fiabiliser les installations de production, d'optimiser leurs performances ainsi que de veiller à la sécurité dans leur utilisation.

Chiffres clés : 803 Millions d'Euros de chiffres d'affaires consolidé dont 124 Millions d'Euros à l'International, 10 650 collaborateurs dont 8 000 Ingénieurs et Techniciens

Localisation géographique : 130 agences, 31 laboratoires et centres d'essais, 170 sites de formation professionnelle.

Domaine d'activité : Inspection et Assistance Technique, Bâtiments et infrastructures, Formation professionnelle, Essais et mesures, Conseil, Nucléaire, Pétrochimie, Aéronautique et spatial

Depuis quand es-tu membre du club ?
Je suis venu en invité en juin dernier et puis je me suis inscrit dans la foulée.

Qu'est-ce qu'un réseau ?
Pour ma part, c'est un bon moyen permettant de faire connaissance avec d'autres participants ayant un peu le même profil que moi.

À quoi sert un réseau ?
Que peut en attendre un chef d'entreprise ? Etendre le nombre de ses connaissances, découvrir de nouvelles entreprises et envisager de nouveaux partenariats.

Comment choisir le bon ?
Il est important de pouvoir se rencontrer régulièrement et d'échanger de vive voix, ce que ne permet pas les réseaux virtuels. Il faut bien sur que les membres qui le composent correspondent au profil attendu (chefs d'entreprise, dirigeants, cadres)

Comment y optimiser sa présence ?
Se réserver du temps dans son planning pour pouvoir participer à chaque meeting. Etudier la liste des invités et se renseigner sur les activités des uns et des autres, on dispose malgré tout de peu de temps pour faire connaissance. Faire confiance aux organisateurs, lesquels nous placent à table avec des invités différents à chaque meeting, ce qui permet de connaître de nouveaux membres à chaque fois.

Quel est le principal frein ?
A l'inverse le manque de temps !

Réseauter, n'est-ce pas une perte de temps ?
C'est plutôt un investissement et l'opportunité de découvrir de nouvelles entreprises, de nouveaux talents. Il faut savoir donner de son temps pour recevoir, voir plus bas notamment.

Le Nord Pas de Calais est-il une terre de réseaux?
Je pense que oui, rien que sur Valenciennes, je connais 8 clubs: le club PLATO, Soirées Couleurs, Club Développement Commercial, GAP, HBC, CJD, Club des Gens Malins, Club Réussir.

Dans quels réseaux es-tu ?
J'assiste parfois aux Soirées Couleurs ainsi qu'à certaines manifestations organisées par la CCI du Grand Hainaut mais je ne tiens pas à me disperser, je préfère assister avec assiduité aux meetings du HBC. J'échange avec mes homologues inscrits dans d'autres clubs (FBC, club des Gens Malins,...)

Pourquoi as-tu choisi le Hainaut Business Club ?
Ce club m'a été recommandé par Yannick ALLIER, conseiller en développement des entreprises de la CCI Grand Hainaut et de plus, j'avais déjà des connaissances et collègues inscrits au FBC.

Quel est ton objectif en ce qui concerne notre club ?
C'est principalement l'occasion de pouvoir échanger sur des sujets très divers et de faire de nouvelles connaissances. Je profite également de nos meetings pour inviter mes clients et leur faire découvrir le HBC (ils passent à chaque fois un agréable moment). Je pense également pouvoir apporter une aide en cas de besoin aux différents membres du club, nous sommes présents dans pratiquement tous les domaines d'activité.

Es-tu d'accord avec cette phrase, « il faut donner pour recevoir » ?
Bien sur, je l'ai indiqué plus haut.

Combien de temps te prend ce «réseautage» ?
Je ne compte pas vraiment mais je pense qu'une journée et demie voire deux jours environ par mois est une bonne moyenne.

Est-ce que tu conseillerais à un chef d'entreprise d'intégrer le Hainaut business Club ? Si oui Pourquoi ?
Oui, je conseille fortement d'y adhérer, cela permet d'avoir des échanges avec d'autres dirigeants et notamment d'avoir des informations dans tous les domaines. On découvre également d'une autre façon les personnalités qui sont invitées. En cas de besoin, il est possible de pouvoir s'entretenir avec un membre du club le cas échéant, cela peut faciliter les choses.

As-tu fais des affaires au sein du club ? Si oui peux tu nous en dire plus ?
Oui, cela a été l'occasion de faire connaissance avec David DESMIS de TOYOTA TSUHO, qui n'est pas un de nos clients. Mais il nous a confié depuis peu une mission de diagnostic technique et environnemental pour un de ses bâtiments.

Comment as-tu connu le club ?
Ce club m'a été recommandé par Yannick ALLIER, conseiller en développement des entreprises de la CCI Grand Hainaut et de plus, j'avais déjà des collègues inscrits au FBC.

As-tu une anecdote depuis que tu es à nos cotés ? Un intervenant qui t'a marqué ? Une rencontre inattendue ? etc.
J'avais invité un client au dernier meeting en présence de Didier LEROY de TOYOTA. En fait, je ne le savais pas mais mon client le connaissait très bien car il avait travaillé avec lui pendant plusieurs années dans le même bureau à quelques mètres de lui seulement. Il ne l'avait pas revu depuis son départ d'Onnaing et m'a chaleureusement remercié d'avoir pu le revoir à nouveau, ils ont pu discuter ensemble pendant un petit moment en ma présence.

Bernard DUPREZ
Responsable Unité Inspection

 << < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 > >>